Deux mafias en guerre, une ville, des centaines d'habitants plongés dans la déchéance...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sale flic...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kenji Tanaka
Inspecteur en Chef
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Sale flic...   Mer 23 Juin - 5:36

Nom : Tanaka

Prénom : Kenji

Surnom : ...

Âge : 23

Groupe: Habitant - Inspecteur de Police.

Orientation Sexuelle : Hétéro.

Arme Favorite : Regarde dans mon coffre avant de mourir.

Description Physique :


Kenji... son métissage américano-nippon fait de lui un grand asiatique, de près d'1m81. Il dispose d'une musculature finement dessinée, car il aurait pu être un grand sportif, durant ses années de lycéen. Il possède quand même de bonnes qualités dans ce domaine, ancien pratiquant de gymnastique et d'athlétisme. Mais finalement, c'est aux sports de combat qu'il s'est voué, et ce depuis trois ans. Il a opté pour le free-fight, qu'il apprend durant son cours de krav maga ( autodéfense des forces spéciales israéliennes ). Il n'y est pas le plus fort, mais à quand même appris à se débarrasser d'un pistolet trop proche de lui, ou d'un couteau fendant l'air vers lui. Autant dire qu'en combat à mains nues, il est plus que redoutable...
Sinon, au niveau de ses fringues, il reste simple, mais classe. Toujours le costard sans cravate, légèrement déboutonné au col, chemise hors du pantalon. Assez souvent ou quand il conduit, il agrémente le tout d'une paire de lunettes de soleil. Ou encore, lorsqu'il n'est pas de service, et quand il a envie de se décontracter, il s'habille en jean baggie, avec un polo, ou un t-shirt large et une paire de baskets, typique de son ancien milieu de vie. Mais ne vous fiez pas aux apparences, il est toujours soigné, et le smoking lui va à merveille..

Description Psychologique :


Au fond... Kenji n'est pas vraiment quelqu'un de bien. Il est du genre à s'emporter vite, et à être très rancunier. D'où sa forte tendance à faire quelques petites descentes expéditives dans certains mauvais quartiers quand ses intérêts ont été troublés. Il s'est déjà attaqué à plusieurs bandes de voyous comme ça, mais il a toujours réfléchi à deux fois quand il s'agissait d'une mafia un peu pus puissante; ce qui relève d'une autre facette de sa personnalité. Juste avant le jeune impulsif, se trouve un relatif calculateur, qui juge de l'efficacité de ses coups, et de la capacité de réponse de la partie adverse. Ce qui lui a valu de renoncer à rétorquer plusieurs fois.
Kenji est animé par une sorte de colère aveugle et tenace envers ses ennemis, bien que pour lui ce soit un vrai défouloir, et qu'il y prenne plaisir. Mais d'une manière ou d'une autre, il finit par avoir une revanche, quitte à outre-passer les règles du "bon flic", et c'est chose habituelle. Le jeune homme est plus du genre à voir les choses à sa façon, la justice pour lui ne se limite pas à la prison. Par contre, lorsqu'on s'en prend à des innocents, sans défense, il peut tuer, frapper à mort, quitte à s'en arracher la peau des phalanges. Une fois lancé, on ne peut plus l'arrêter, faites attention...


Histoire :


Kenji.. Il a vécu l'essentiel de sa vie, jusqu'à son accession à la police à ses 19 ans, dans le quartier de Little Havana, quartier cubain de la ville. Pourtant ses origines sont bien métissées, entre japonais et..cubain justement. Et il vivait dans l'un des coins les moins favorables, du quartier déjà peu favorable. Depuis tout jeune, il a été habitué à la rue, à voir ses amis disparaître sous les drive-by haïtiens.. Le premier qu'il a vu mourir, il n'avait que 12 ans, et lui 10. C'est le genre de choses qui veut que vous pensiez que votre vie ne se résume qu'à la misère. Le seul réconfort qu'il avait, était de pouvoir entrer dans la "bodeguita", le petit bar de José, qui l'avait pris sous son aile. Il était comme un deuxième père pour Kenji, car son père à lui, Shuichi de son prénom, était un énorme travailleur qui ne rentrait qu'à la nuit tombée. Sa mère elle, était aussi travailleuse, mais la nuit, dans une villa, que le petit garçon n'avait jamais eu le droit d'approcher. Bref, quelques éléments de sa vie qui ne la rendait pas heureuse, mais pas tragique pour autant.
Jusqu'à ses 16 ans. Sa mère avait été retrouvée tuée, violée puis étranglée. Son corps avait été retrouvé au Nord de la ville, et rien ne semblait indiquer ni désigner de suspect. Il s'agissait d'un violeur en série qui sévissait en ville, il le savait mais il ne pouvait rien y faire, la police non plus, faute de preuves. Une seule chose avait été notée... cet homme passait souvent la nuit dans la fameuse villa interdite. Son père finit vite par sombrer dans l'alcool. Shuichi ne sut gérer la perte de sa femme bien-aimée, et son cœur en fut brisé. Un infarctus l'emporta à peine un mois après.. Kenji était esseulé en plein Little Havana.. Seule la charité de José lui sauva la vie. Mais une rage intérieur le rongeait, de retrouver ce violeur en série, lui faire payer..
Il s'échappa de son nouveau logis. Les deux mois passés avec José n'avaient pas atténué sa douleur. Il vola une arme, un simple pistolet, certes de mauvaise qualité, mais de loin capable de tuer. Et il partit, vers cette villa maudite. Kenji trouva vite sa proie... ce prédateur était à présent proie, et sa mort ne serait que peu tardive. Il attendit qu'il aille aux toilettes, et lui emboîta le pas. Une fois seuls, il l'assomma d'un coup de crosse dans la nuque. Le jeune homme lui mit une bouteille de rhum vide dans la main, et le fit sortir de l'endroit, le faisant passer pour ivre mort. Il l'emmena loin, très loin, jusqu'à l'endroit où sa mère avait disparu. Kenji attendit que le criminel reprenne ses esprits, puis le braqua de son arme. Mais sa main tremblait... il hésita tant, que l'homme lui sauta dessus et fit tomber le 9mm. Puis il pris une planche de bois qui trainait là, et l'abattit sur l'épaule de Kenji, qui s'écroula... La douleur était insoutenable. Pourtant il prit l'arme, et visa le dos de l'homme qui s'enfuyait. Toute sa rage lui monta à la gorge. Sa mère, mais aussi les autres victimes, et celles à venir.. Il tira, en prenant soin de toucher la tête. Coup fatal à coup sûr...
En rentrant, il trouva José, assis devant son bar, il l'attendait. Et surtout il savait ce qui s'était passé. Kenji lui expliqua que mis à part sa vengeance, il a pensé aux autres, victimes comme futures cibles.. José le comprit. Et c'est même lui qui lui conseilla les sports de combat, et surtout l'entrée à la section criminelle.. Les infos sur les meurtriers, l'accès aux réserves d'armes..

2 ans ce sont écoulés. La ville de Miami à été vidée de la plupart de ces gangsters. La ville était tranquille, vraiment tranquille. Comme Kenji l'avait toujours désiré. Mais l'ennui finit rapidement par le prendre à la gorge. Ses habitudes de demi-criminel l'avaient conditionné au meurtre, et il finit par se rendre compte qu'il était assoiffé de sang et de victimes. Il décida de partir vers le pays de ses ancêtres, le pays que son père avait quitté. Il laissa sa vie entière derrière lui, i laissa tout ce qu'il avait acquis, il vendit tout. Partir vers un pays inconnu, se changer les idées, et essayer d'oublier sa soif de sang.

Tokyo, Nagoya, et surtout Okinawa. Du tourisme, en masse, dans le pays le plus sécurisé du monde. Tout semblait si loin. Kenji songea à s'y installer définitivement, et même d'écrire son histoire sous forme d'un polar, et vivre de ça. Vivre loin de son passé et s'en détacher en le transformant en fiction. Il quitta Okinawa, cherchant sa prochaine destination de passage. Le billet d'avion le moins cher.. Il questionna la demoiselle de l'agence de voyages. Un ville pourrie par le crime et les guerres de gangs. Kenji se retourna, la main droite tremblante, un sourire effrayant sur les lèvres. Bon dieu, se disait-il. J'y étais presque.

Il prit le billet sur le coup, un fin et beau sourire aux lèvres. Son excitation grandissait, alors qu'il était encore assis dans son fauteuil du 40e rang dans l'avion. La première chose qu'il fit en arrivant, fut de s'acheter de faux papiers japonais, avec des vraies informations, certes, mais qui lui conféraient la nationalité japonaise. Tout ce dont il avait besoin pour s'engager dans la police. Son ancienne expérience lui permit d'entrer au sein de la police, directement en tant qu'inspecteur de police. Il savait utiliser son rang pour parvenir à ses fins.

Le deuxième tome de son polar pouvait enfin commencer...

Le Forum Est : Gris !

Autre(s) : Autres ? Autres quoi ?


Dernière édition par Kenji Tanaka le Mer 23 Juin - 6:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasaki Nariku
Matrone
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 19/05/2010

Le Personnage
Âge : 26 ans
Situation : Célibataire
Arme Favorite: Petites Aiguilles

MessageSujet: Re: Sale flic...   Mer 23 Juin - 5:59

Coucou mon chou. ♥️

Tout d'abord, merci d'avoir répondu à mon appel à l'aide xD

Ta présence ici me fait vraiment plaisir ^^

Donc pour ta fiche, ton groupe, c'est Habitant et ton métier c'est flic. Enfin si je comprend bien. Alors dans la zone Groupe tu devrais mettre : Habitant - Flic. Pour que ce soit plus clair pour les personne venait s'informer sur ton personnage.

De plus, tu n'as pas lu les règlements du forum petit coquin ! Razz

Je le sais comment ? Va lire tu verras bien ^^'

Et une dernière petite chose, j'aimerais juste que tu parles un peu de la ville dans ton histoire =) Raconte depuis combien de temps tu y est, comment tu là trouvé, etc...

Sur ce, bonne continuation et j'attends avec impatience de pouvoir te valider ^^

_________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buzoku.forumactif.com
Nasaki Nariku
Matrone
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 19/05/2010

Le Personnage
Âge : 26 ans
Situation : Célibataire
Arme Favorite: Petites Aiguilles

MessageSujet: Re: Sale flic...   Mer 23 Juin - 6:37

Parfait !

Il ne te manque plus qu'à ... lire les règlements '¬¬

_________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buzoku.forumactif.com
Nasaki Nariku
Matrone
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 19/05/2010

Le Personnage
Âge : 26 ans
Situation : Célibataire
Arme Favorite: Petites Aiguilles

MessageSujet: Re: Sale flic...   Mer 23 Juin - 6:42

BINGO !

Bienvenue mon p'tit chou ! ♥

T'es officiellement validé !

_________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buzoku.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sale flic...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sale flic...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flic, flac, floc (PV Alehandra)
» La Suisse 'coffre-fort' pour argent sale, un cliché dépassé
» Le plus gros et le plus sale hit ever
» Racisme ou déli de sale gueule? (Alice)
» T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzoku :: :: Avant-tout :: :: Dossiers de Présentations :: Archives-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit