Deux mafias en guerre, une ville, des centaines d'habitants plongés dans la déchéance...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nasaki Nariku

Aller en bas 
AuteurMessage
Nasaki Nariku
Matrone
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 19/05/2010

Le Personnage
Âge : 26 ans
Situation : Célibataire
Arme Favorite: Petites Aiguilles

MessageSujet: Nasaki Nariku   Mer 19 Mai - 23:03

Fiche de Présentation de Nana

Informations Générales



Nom : Nariku
Prénom : Nasaki
Âge : 26 ans
Groupe : Geisha
Rang : La Matrone
Sexe : Féminin
Orientation Sexuelle : Bisexuelle. Côté sexe elle aime les deux, mais côté amour, elle préfère les femmes.
Arme Favorite : Petites aiguilles. Bien enfoncées au bon endroit, elles provoquent la paralysie de son adversaire. Elle a donc été former pour le combat au corps à corps, puisqu'elle doit s'approcher dangereusement de son adversaire pour parvenir à ses fins.

Précision sur votre Personnage


Description Physique : Une longue cascade de cheveux noirs comme la nuit encadre ce visage ovale qu'est celui de Nasaki. Son regard couleur de ciel ombragé peu vous paraître tendre aux premiers abords, mais il est en réalité emplit de mélancolie et surtout, d'amertume. Mis à part son visage angélique, elle a aussi une magnifique posture qui avantage merveilleusement bien son corps déjà attirant. Elle a toujours le dos droit, le menton légèrement élevé, lui donnant des airs de noble. Sa gestuelle est des plus précises. Elle sait courir avec une rapidité phénoménale, danser de la plus gracieuse des façons et marcher avec la droiture d'une vraie dame. Elle est plutôt grande, sans pour autant dépasser la grandeur des hommes qui l'entoure. Elle surplombe tout de même quelque peu les femmes qu'elle croise parfois. Niveau vestimentaire, Nana aime beaucoup porter des kimonos de soie, bien que cela ne soit plus vraiment à la mode. Sinon, elle n'est pas bien difficile. Un simple jean doublé d'un t-shirt quelconque lui convient tout à fait.

Descriptions Psychologique : Prête à tout. Voilà de quoi on pourrait qualifié Nasaki. Elle est prête à tout pour faire payer aux Toboshiis le meurtre crapuleux de sa sœur cadette. C'est une femme ambitieuse avec une détermination de fer. Peu de gens connaisse sa vrai personnalité, car elle est plutôt du genre actrice. Elle sera douce et câline s'il le faut pour pouvoir arriver à ses fins, mais le moment venu, elle peut aussi devenir sauvage tel le guépard attaquant sa proie. De nature calme, on ne l'a voit pas souvent énervée, mis à part ces quelques moments entre amis autour d'une bonne bouteille de saké. Mais rare sont ceux qu'elle considère comme de vrais amis. Elle ne fait confiance à personne et aime par-dessus tout la vengeance. Son esprit quelque peu tordu trouve toujours des façons plus étranges les unes que les autres de faire payer ceux qui l'ont trahie. Lorsqu'elle parle affaire avec les autres membres du clan, elle est froide et semble ne rien ressentir, mais en réalité, elle aimerait prendre les armes et foncer dans le tas. Cependant, elle n'est pas stupide. Si elle veut finir par faire payer les meurtriers de sa sœur, elle devras user de patience et de stratégie...

Histoire :
La naissance difficile de Nasaki se fit par un chaud mois de juin. L'humidité dans l'air et l'intense effort de sa mère avaient fait plaquer ses longs cheveux noirs contre son visage. Celui-ci était crispé de douleur et rouge. La sueur suintait de chacun des pores de sa peau, alors qu'elle enfonçait ses dents dans sa lèvre inférieur. Elle agrippait les draps blancs qui l'entourait, alors qu'une goûte de sang s'échappa de sa bouche, coulant le long de sa joue. Couchée, le regard fixant le plafond de l'hôpital, la femme qui allait accouchée de Nana souffrait le martyre. Mais ça, elle ne le savait pas. Lorsqu'elle fut finalement sortit, elle fut d'abord ébloui par l'agressante lumière de néons. Puis, lorsque ses petits yeux noirs s'habituèrent à la lumière, ce fut pour apercevoir une magnifique femme au regard d'ambre. L'enfant l'a fixa quelques instants, avant qu'on ne l'a prenne. On lui tapa dans le dos et elle pleura. L'air entra dans ses poumons pour la première fois, avec une vive douleur. Mais ça passa vite. La belle femme revint et alors qu'on lui entourait le corps d'un linge rose, elle l'a prit. L'odeur qu'elle dégageait calma l'enfant qui paniquait. Elle fermit les yeux et se blottit contre elle.

-----------

La petite fille jouait dans le sable du parc tout près lorsqu'une femme au regard d'ambre s'approcha. Elle s'accroupit près d'elle et observa le château de sable qu'elle créait avec maladresse. Nasaki, cette petite enfant aux cheveux courts, baissa le regard et souffla :

- Est-ce que j'ai tué maman ?

La femme posa un regard tendre sur l'enfant triste.

- Non.

Elle commença à remplir le bac à sable vert de la petite du sable qui les entourait tout en ajoutant :

- Maman était malade bien avant que tu ne viennes au monde, Nasaki. Elle savait qu'elle pouvait mourir si elle te donnait la vie. Mais elle l'a tout de même fait.

L'enfant leva un regard humide vers la femme.

- Mais...

Elle passa une main sur la joue de Nana qui se retint de pleurer.

- Maman t'a fait don de la vie. Elle t'a donner le plus beau cadeau du monde. Tu dois le chérir et en être fière toute ta vie.

-----------

- JOYEUX ANNIVERSAIRE !

La jeune fille courut vers la femme et lui sauta au cou. Celle-ci, encore endormit, l'attrapa et écarquilla les yeux.

- Nana !

Nasaki rigola et lui pris la main, l'entraînant vers la cuisine, pour lui pointer du doigt un petit paquet assortie d'une belle boucle.

- C'est pour toi !

- Mais voyons Nana, tu n'aurais pas du !! À ton âge on à pas d'argent ! Comment as-tu...

- ALLER ! Ouvres-le ! C'est pas tout les jours qu'on à trente ans !

La femme éclata de rire.

- Et tu te vois obligée de me le rappeler petite peste !

Elle finit par ouvrir le paquet, y découvrant un simple caillou en forme de coeur. Son regard s'embua et elle balbutia :

- Nana... M... Merci...

L'enfant s'approcha d'elle et passa ses petit bras autour d'elle en disant tout simplement :

- Je t'aime Onee-chan...

-----------

À peine neuf ans et la jeune fille devait déjà faire face à un accouchement. La femme qui l'avait élevé, sa grande soeur tant aimé, était en train d'accoucher. Nana paniquait silencieusement dans la salle d'attente, alors qu'elle entendait les cris de sa soeur. Elle savait que sa mère était morte en l'a mettant au monde et maintenant, elle craignait pour la vie de la personne qui lui était le plus cher au monde...
Après de longues heures, les cris cessèrent et Nasaki eu peur.

-----------

Elle regarda le bébé encore rosé, puis sa soeur en sueur. Le visage remplit de larme, Nana s'approcha de sa soeur en soufflant :

- Je croyais que tu allais mourir aussi....

La femme haussai les sourcils et tandis son bras libre.

- Ne t'en fait pas Nana. Je ne t'abandonnerai jamais.

L'enfant se blottit contre elle, observant le nouveau née.

- Je crois que je vais la nommer : Kaori... Tout comme maman...

-----------

Nasaki prit la jeune enfant par la main, courant dans le couloir de leur simple appartement. Un coup de feu avait fait rage. D'un coup de pied violent, la jeune femme donna un bon coup de pied sur la porte donnant à la chambre de sa soeur. Ce qu'elle y découvrit l'immobilisa sur place. Un homme, un homme armé, les pantalons par terre était en train de violer sa soeur chéri. Le visage crispé par la peur, Nana s'immobilisa, tentant de chasser cette horrible vu à sa jeune nièce.

- Onee-chan...

La belle femme tourna son visage effrayé vers sa petite soeur et sa fille. Elle pleurait. Le visage de Nasaki devint crispé de rage et alors qu'une ombre passait sur son visage, annonçant qu'elle voulait se battre, sa grande soeur lui souffla :

- Je t'en pris, va t'en... protège Kaori...

Les yeux de Nana s'emplirent de larmes et elle supplia sa soeur du regard.

- Laisse-nous !

Hurla-t-elle. L'homme se retourna et pointa son arme vers Nana, répliquant :

- T'as entendu la dame ? On n'interfère pas dans les désires du membre des Toboshiis !!

Il tira un coup de feu dans les airs, ce qui ramena Nana. Elle serra la main de Kaori encore plus fort et versa une larme avant de laisser sa soeur seule, aux griffes de cet homme... Un seul mot résonna dans sa tête... T-O-B-O-S-H-I-I...

-----------

- Je veux voir votre chef...

- Et pourquoi on te laisserais faire ma belle ?

- Parce que je veux la mort de Toboshiis...

- Laissez-la entrer.

L'homme regarda Nasaki de haut en bas et elle soutint son regard. Kaori était en sécurité dans un nouvel appartement que Nana avait pris de justesse. Elle regarda le chef et lui dit simplement :

- J'ai entendu dire que vous vouliez la mort du clan des Toboshiis...

- Et pourquoi cela intéresserait-il une jeune femme comme toi ?

- Ils ont tué ma soeur...

- J'en ai rien à cirer...

Nasaki cru alors avoir tout perdu. Elle qui avait cru voir en les Fushas cette dernière lueur d'espoir de pouvoir venger sa sœur tant aimé, voilà que tout s'écroulait devant elle.

-----------

- Kaori... Tu es peut-être trop jeune pour comprendre, mais... J'ai jurer que je vengerais ta mère... Tu prendras la route qui te plairas. Je te protégerai toujours, mais lorsque tu grandiras, tu ne sera peut-être pas fière du chemin que J'AI choisit... Mais je te jures... Que ça ne changeras jamais la femme qui est en moi...

-----------

La Porte d'Éden fut créée en très peu de temps. Les veuves et les orphelines vinrent en grand nombre afin de se sortir de la misère. Les femmes se mirent à vendre leurs services. L'établissement fut bien accueillis, surtout par les mafieux, qui y voyait un ressources inépuisable de sexe à l'état pure. Mais Nasaki devint bientôt crainte des hommes. Au tout début, certaines femmes furent violées, battus, certaines restèrent non-payées... Mais la jeune femme avait en elle le feu de la colère, que très peu de gens savent porter aussi longtemps sans devenir fou. Elle les tua tous, sans exceptions, ceux qui faisait du mal à ses ''filles''.
Bientôt, la Porte d''Éden fut considéré comme un endroit neutre. Personne n'avait le droit de s'y battre, peu importe de quel clan on faisait partis. Rare furent les hommes qui virent le visage de Nana. Souvent voilée, on ne voyait son visage que lorsque l'on mourrait. Certains hommes avaient été retrouvés mort avec un grand sourire au visage. Comme s'ils avaient vu un ange avant de partir... Tout le monde connait Nana sous le nom de Matrone. Rare sont ceux qui connaissent son nom complet... Mais pourquoi vous demanderez-vous, a-t-elle créée cet établissement ? Et biens, quoi de plus facile pour retrouver le violeur et assassin de sa sœur tant aimée, que de lui offrir de l'or sur un plateau...

V.O.U.S.



Nom : Myriam
Sexe : Féminin
Âge : 21 ans
Est-ce un Double-Compte ? Si oui, précisez l'autre. Non
Le Forum Est : À MOi Twisted Evil
D'où connaissez-vous le forum ? Je l'ai créée patate !
Depuis combien de temps Rplayez-vous ? 3 ans Razz

_________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://buzoku.forumactif.com
 
Nasaki Nariku
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzoku :: :: Avant-tout :: :: Dossiers de Présentations :: Archives-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit