Deux mafias en guerre, une ville, des centaines d'habitants plongés dans la déchéance...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yaichiro Abe

Aller en bas 
AuteurMessage
Yaichiro Abe
Chef Du Clan
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Yaichiro Abe   Jeu 20 Mai - 14:19

Nom : Abe

Prénom : Yaichiro

Surnom : Le Père

Âge : 30 ans

Clan : Toboshii

Orientation Sexuelle : Hétéro

Arme Favorite : Sa canne qui se change en Katana empoisonné assez facilement, plus son colt 47 avec le logo du clan dessus.

Description Physique :

De loin, vous verrez une grande silhouette, qui semble avoir le dos courbé, une canne et qui boîte. Un homme facile à battre à première vu, on pourrait même dire, facile à abattre. Mais Yaichiro était en réalité un homme en parfaite santé. Il n'avait aucune infirmité et le laisser le croire. Les seuls qui l'ont vus se battre son morts aujourd'hui ! Yaichiro est un grand homme, très musclé et très maigre. Il fait plus jeune que son âge mais il ne fait pas adolescent pour autant.
Notre trentenaire à de grands yeux bleus, et un teint laiteux qui lui avait donné le surnom d'enfant de la glace. Son air froid et indifférent collait avec ce surnom qui disparut lorsqu'il passa chef des Toboshii

Description Psychologique :

Un homme sur de lui froid. Voilà. Non sérieusement, cet homme n'est sympathique qu'envers la gente féminine. Mais sinon, vous n'aurez rien de lui, il est froid, cruel, il a été conditionné pour être un chef, il a la tête haute et un égo sur-dimensionné. Il est très fier du groupe et il vit pour. C'est un dirigeant charismatique, il a toujours les belles phrases, toujours les bons mots.
Yaichiro est un homme qui sait se faire écouter, par contre lui ne vous écoutera que si vous avez quelque chose à dire. Il est rarement violent et un self control impressionnant alors qu'il a une maîtrise du Krav maga, et du Kung Fu à très haut niveau. Il suit le proverbe disant que le meilleur samurai garde son épée dans son fourreau, il ne vous attaquera que s'il n'a d'autre choix, il avait décidé de faire moins d'actions violentes envers les Fushas, mais si ces derniers ne veulent rien entendre, qu'est-ce qu'il lui reste à faire ?

Histoire : (12 lignes)
Il était une fois, un SDF, dans une petite ville prospère. Petite pour le Japon veut dire assez grande pour la France. Celui-ci faisait tout ce que pouvait faire un clochard, il mendiait, se battait avec d'autres, et tentait de revendre des trucs pour avoir de la nourriture. Cet homme s'appelait Tetsuya. Il était un gosse qui fit une école de commerce, mais ne termina jamais ses études et termina sans emploi, à la rue. Mais il n'était pas bête, et il réfléchit. Il rencontra plusieurs clochards, des semblables, et se créa un groupe, tous faisaient un système assez communiste, il récoltait de l'argent, et gardait une partie pour eux, et le reste pour l'intérêt du groupe.

Tetsuya eut ainsi un endroit où dormir, et il fit dormir tout ceux qui voulaient rejoindre leur groupe et leur système. Il se battait pour les droits des pauvres, et en quelques années, il eut réussit à obtenir des armes, que faire de ces armes si ce n'est attaquer les riches, les voler, et redistribuer les fortunes aux membres ? Cela marcha, longtemps, mais Tetsuya eut un enfant, mon père. Et celui-ci changea la donne, il se centra sur des opérations plus mafieuses, et transforma les Toboshii en un groupe criminel rival des Fushas. Mon père recentrait l'argent sur lui-même, et le groupe devenait de plus en plus important, les petits commerçants, les pauvres, tous rejoignaient ce gang qui les payait en échange de service, aider les pauvres, supprimer les riches. La politique moderne. Il n'y a plus de démocratie, il n'y a plus de grandes idées où d'écrivains, il y a des gangsters et leurs idéaux. Mon grand-père et mon père moururent jeunes. J'eus le temps de naître, et de ne manquer de rien, mon père me forma à mon futur, à une tête de gang. Je pris à 17 ans les commandes. Mais je les laissèrent à mon meilleur ami, aussi meilleur ami de mon père, le docteur Nomura. Car à 18 ans, je partis faire un service militaire, espérant apprendre plus sur les armes. En effet, je forgeais mon corps. Je forgeais mes compétences de tirs et de combat. Je savais me battre à l'épée, champion d'escrime junior du Japon étais-je.

Quand à 21 ans je repris les rennes, Nomura fut assassiné une semaine après, me laissant seul à une gestion difficile, les Fushas étaient plus nombreux, nous perdions plusieurs hommes. Il fallait donc que je gagne sur l'économie et plus la force. Je me mis dans la drogue et dans le proxénétisme, prenant de leurs part de marché. Les putes et les dealers étaient faciles à trouver. Mais il nous fallait de bons soldats, les Fushas sont des salauds.

Cela me rappelle ce qui m'arriva il y a deux ans. J'étais en voiture, quand un camion rentra en collision avec mon véhicule, je me réveillais sept heures plus tard, les docteurs m'avaient diagnostiqué quelques plaies, mais rien de grave. Dès lors une idée me vint. Je me mis à boiter, a feindre une douleur inexistante. On me fit une canne qui était en réalité un beau katana avec lame empoisonnée. Je marche depuis tout le temps avec. Personne ne sait que je vais parfaitement bien. Pourquoi faire ça ? Qui oserait toucher un infirme, ou qui le suspecterait d'être à la tête d'un gang ? La police ne sait rien sur moi, à part que j'était un militaire exemplaire.

Le Forum Est : à moi aussi ! Smile

Autre(s) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yaichiro Abe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Buzoku :: :: Avant-tout :: :: Dossiers de Présentations :: Archives-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit